Site SCO1919
Forum SCO1919

Coupe de la Ligue 2005/06 (1er Tour)

Angers 2 - 3 Laval

Feuille de match

20 septembre 2005 - Stade Jean-Bouin - 6946 spectateurs
Arbitre : M. Brizou
Réactions du forum

Angers Laval
Stassin 2'
Théréau 20'
Mauricio 42'
Clavier 66'
Stassin 71'
Mauricio 73'
Mauricio 74'
Leroy 80'
Baldé 83'
Mienniel 92'
Gomis 96'

Lionel Cappone
-> Arnauld Lucas 49'
16
1
16 Jérôme Hiaumet
Jean-Martial Kipré 20 17 Thomas Mienniel
Stéphane Stassin 24 4
Dorival
-> François Zoko 70'
Ernest Akouassaga 2 14 Jérémy De Magalhaes
Karim Djellabi 21 8 Fahid Ben Khalfallah
Larry David Clavier 25 20 Malek Aït-Alia
Mounir Obbadi 7 18 Medhi Leroy
Jonathan Assous 5 24 Rémi Gomis
Sébastien Vaugeois
-> Jamel Zahiri 81'
6
10
3
Jacques Momha
-> Aurélien Nattes 62'
Frédéric Garny
-> Algassimou Baldé 65'
3
22
27
Guillaume Deschamps
-> Sigamary Diarra 84'
Cyril Théréau 11 13 Guilhermo Mauricio
Stéphane Paille Entr. Denis Troch

Résumé

Que de regrets, que de regrets ! Pour ce nouveau derby, devant une belle chambrée puisque de nombreux jeunes avaient été invités, le SCO avait 100 fois les moyens de passer (enfin) le 1er Tour de Coupe de la Ligue. Oui mais voilà, alors que le SCO maîtrisait complètement son sujet, l'expulsion de son capitaine peu après l'heure de jeu a totalement perturbé l'équipe, ce qui a permis à Laval de se remettre en selle de façon tonitruante et de s'imposer sur le fil.
Durant la 1ère mi-temps, le SCO a dominé les débats et n'a laissé que des miettes aux Lavallois. Clavier manque sa reprise sur un centre de Djellabi (8'). Vaugeois lance Garny qui réalise un petit festival dans la surface et sert Théréau sur un plateau puisque, idéalement placé, il n'a plus qu'à pousser le ballon au fond pour l'ouverture du score (20'). Théréau aurait pu encore marquer sur une tête puis Garny oblige Hiaumet à la parade sur un joli lob (37').
La 2ème mi-temps est, elle, terrible pour le SCO. Cappone se blesse très rapidement et doit laisser sa place à Lucas (49'). Demagalhaes est proche de marquer contre son camp (51') puis Lucas intervient sur un tir de Deschamps (53'). Garny se procure une dernière occasion (63') avant de devoir sortir (65'). Dans la minute qui suit, Stassin prend un deuxième carton jaune et doit sortir, Obbadi reprenant son poste. C'est le tournant du match puisque cela déstabilise l'équipe et enhardit les Tango qui ne tardent pas à en profiter. Le coup-franc d'Aït-Alia est stoppé par Lucas (66'). L'éternel attaquant lavallois, Mauricio, renverse la vapeur à lui tout seul. Il reprend tout d'abord de la tête un centre de Leroy pour égaliser (73') puis de volée un centre de Deschamps pour donner l'avantage à son équipe quelques secondes plus tard (74'). A 10 contre 11, le SCO parvient malgré tout à égaliser par Baldé qui, pour son 1er match, reprend de la tête un coup-franc d'Obbadi (83'). Laval pousse en fin de match, Akouassaga est tout heureux de repousser sur sa ligne un tir de Ben Khalfallah (92') mais cela ne suffit malheureusement pas. A la toute dernière seconde d'interminables arrêts de jeu, M. Brizou demande à Djellabi de sortir car il saigne, le SCO joue alors à 9 alors que Laval obtient une touche à quelques mètres de la ligne de sortie de but angevine. Le ballon revient à Gomis qui ne se fait pas prier pour assommer le SCO et les 6500 spectateurs présents...'Angers, viens manger. Angers, viens manger. Si tu ne veux pas manger, François va te manger !'. Le chant des Martiniquais reflète totalement le match puisque ce sont les Antillais qui ont bouffé de l'Angevin, le SCO ayant singulièrement manqué d'envie face à une équipe qui en débordait. Certes, le SCO a eu la maîtrise du ballon la majeure partie du match, mais les Franciscains se sont procuré la quasi-totalité des occasions en exploitant au mieux leurs qualités de contres. La première mi-temps a été légèrement dominée par le SCO (qui a cependant commis beaucoup de fautes), mais le Club Franciscain s'est procuré deux énormes occasions, contre une pour le SCO. La deuxième mi-temps s'est passée dans la moitié de terrain martiniquaise et c'est sur leur première incursion dans le camp angevin que les Antillais ont marqué à la surprise et joie (quasi) générale. Le SCO a poussé, mais sans se montrer tranchant face à une équipe bien en place défensivement et dangereuse jusqu'au bout en contres. Le SCO a 'reçu' son adversaire dans le mythique stade Yves-du-Manoir de Colombes qui a accueilli une finale de Coupe du monde mais qui se trouve actuellement dans un état pas loin de pitoyable (une seule tribune, correcte toutefois, une pelouse digne d'une piste de ski à bosses et... aucun panneau indiquant le stade depuis la gare, heureusement que les lumières étaient allumées !). La tribune était tout entière dévouée à la cause des Martiniquais. Seule une poignée (une trentaine, peut-être, en comptant les officiels, voire les joueurs...) espérait voir une victoire angevine. En tout cas, l'ambiance était très bon enfant et très sympathique tout au long du match, les Martiniquais étant prompts à s'enflammer à la moindre possibilité d'éventualité d'occasion des leurs. Souhaitons-leur un beau parcours dans cette Coupe de France !
Après un début de match équilibré, la première occasion est antillaise, et quelle occasion ! Goron part dans le dos de la défense et se présente absolument seul face à Lucas, le crochète et... tombe. M. Derrien ne dit rien, et tant mieux (11'). Cette action marque le début d'une dizaine de minutes intéressantes. Une combinaison entre Baldé et Obbadi est conclue par un tir de ce dernier détourné en corner (13'). Goron profite d'un mauvais placement de Stassin pour se trouver en bonne position de tir sur le côté droit mais Lucas repousse le bon tir du Franciscain (14'). Dans la minute suivante, un centre de la gauche d'Akouassaga est repris au 1er poteau de la tête par Obbadi mais ce n'est pas cadré (15'). Boulila, à l'angle droit de la surface, enroule son ballon mais cela passe au-dessus (19'). Goron profite d'une nouvelle balle dans le dos de la défense angevine pour entrer dans la surface et faire tourner Stassin en bourrique, cela se termine en corner. Sur celui-ci, une tête martiniquaise passe au-dessus (20'). Le match se calme un peu et Angers commence à prendre une véritable maîtrise des débats. Un centre d'Akouassaga est repris par la tête de Baldé, au-dessus (33'). La meilleure occasion angevine du match survient peu avant la pause, Baldé adresse une belle balle piquée par dessus la défense à Obbadi qui contrôle bien mais son tir, dans un angle fermé, est repoussé par le gardien, Boulila se précipite pour reprendre le ballon, mais le gardien est le plus prompt pour s'en saisir, définitivement cette fois (41').
Le début de deuxième mi-temps se passe entièrement dans le camp franciscain. Une belle transversale de la gauche arrive à Kipré, sur la droite, qui repique au centre, crochète un défenseur et tire, mais ne cadre pas (52'). Un centre de la gauche d'Akouassaga est à un cheveu d'être repris par Baldé de la tête (59'). Sur un corner, Saleh place sa tête au-dessus (60'). Un centre d'Akouassaga est à nouveau repris de la tête par Baldé, mais ce n'est pas cadré (64'). Et alors que l'on n s'y attendait absolument pas, Lupon place un contre dévastateur sur la droite puisque son centre est repris de la tête par Goron étrangement seul pour l'ouverture du score (65'). Le SCO réagit par un tir de 25m de Filipovic, non cadré. Paille joue alors la carte de l'offensive en faisant entrer 2 attaquants à la place d'un arrière central et d'un milieu défensif. C'est proche d'être payant à la 74', Garny sert Filipovic dont la frappe de 25m est mal négociée par le gardien, sans regrets pour lui, malheureusement. Filipovic tente à nouveau sa chance de 25m suite à un ballon mal renvoyé par la défense, ce n'est pas cadré (80'). Le coup de massue survient à 5 minutes de la fin. Un coup-franc situé à une grosse trentaine de mètres le long de la ligne de touche de gauche, tiré par Lupon, se termine dans la lucarne droite de Lucas... (85'). Le SCO fait le siège, les Martiniquais profitent de l'absence de défenseurs angevins pour contrer. Sur l'un de ces contres, Clementia se présente devant Lucas mais tire au-dessus (89'). Un centre d'Akouassaga est claqué en corner (93'). Un dernier contre de Clementia, parti tout seul depuis son camp, est enrayé par une belle parade de Lucas (94'). Qualification méritée du Club Franciscain qui peut exulter devant ses supporters.
Malgré deux bons arrêts, Lucas n'a pas fait un bon match. Il n'était pas loin du pénalty/rouge à la 11' (mais il n'aurait pas été le seul fautif) et le 2ème but est pour lui. Le SCO a évolué avec 3 défenseurs. Le seul à s'en être bien tiré est Vespuce. Sonnerat n'a pas été extraordinaire et Stassin a fait un mauvais match, son placement n'étant pas toujours très judicieux. Goron s'en est donné à coeur joie en 1ère mi-temps. En milieu droit, Kipré a été moyen, il n'a pas souvent apporté le danger. Sur le côté gauche, Akouassaga a été très présent et a réalisé de nombreux débordements conclus de centres plus ou moins heureux. Il n'a pas toujours été d'une efficacité redoutable, mais l'envie de bien faire était là. En milieu défensif, Saleh a été souvent dépassé, il a raté sa première avec l'équipe 'A'. Filipovic ne rechigne pas au combat physique, notamment avec les bras, et il ose tenter sa chance. Obbadi a fait un match correct, sans plus, il n'a jamais réussi à être le détonateur. Boulila a été moyen et Baldé a eu quelques occasions de la tête, sans réussite. Garny et Rangdet ont été quasi invisibles mais il faut dire qu'ils étaient bien entourés puisque tous les joueurs martiniquais étaient en défense lorsqu'ils sont entrés.

Photos et vidéos

Tribune Colombier
(Cisco)
La butte
(Cisco)
Le KDLB
(Cisco)
Les supporters lavallois
(Cisco)
Échauffement des Lavallois
(Cisco)
Échauffement des Angevins
(Cisco)
Entrée des joueurs
(Cisco)
Entrée des joueurs
(Cisco)
Le banc angevin
(Zeuking)
Coup d'envoi
(Zeuking)
Coup d'envoi
(Cisco)
Le SCO vient d'ouvrir le score
(Cisco)
Coup franc lavallois
(Zeuking)
Touche pour Laval
(Zeuking)
Coup franc
(Cisco)
Corner pour Laval
(Zeuking)
Sortie aérienne de Cappone
(Zeuking)