Site SCO1919
Forum SCO1919

National 2005/06 (27ème journée)

Nîmes 1 - 2 Angers

Feuille de match

11 mars 2006 - Stade des Costières - 5025 spectateurs
Arbitre : M. Bien
Réactions du forum

Nîmes Angers

16 Lionel Cappone
25 Larry David Clavier
34 Julien-Jean Sourice
35 Quentin De Parseval
33
15
Alexandre Rosay
-> Moriba Bamba 78'
4 Marko Filipovic
24 Stéphane Stassin
7 Mounir Obbadi
14 Stéphane Boulila
3 Frédéric Garny
11 Cyril Théréau
Jean-Pascal Beaufreton

Résumé

Avant-dernier avant ce match, le SCO se déplaçait chez des Nîmois encore en course pour la montée en L2 avec l'espoir de rapporter un point. Le retour de nombreux blessés ou suspendus était un petit motif d'espoir, le secteur offensif se trouvant ainsi plus consistant que lors des dernières rencontres. Malgré tout, un nouveau -18 ans, Rosay, a fait sa première apparition mais il s'est malheureusement blessé à la cheville en fin de match. La première mi-temps a vu les Gardois peu inspirés buter sur des Angevins procédant en contres. Les deux meilleures occasions sont des frappes de Chavs (19') et Petitjean que Cappone a su stopper. La deuxième mi-temps débute tambour battant. Après quelques secondes de jeu, le SCO obtient un coup-franc, Stassin met dans le paquet et Garny, en embuscade, hérite du ballon et le transforme en but (46'). Il faut attendre un quart d'heure avant de voir une action nette nîmoise, De Parseval sauvant sur sa ligne devant Dahou (59'). Mais c'est bel et bien le SCO qui enfonce le clou. Obbadi pique le ballon à Benhamou, réalise un petit festival et conclut d'une frappe à ras de terre pour le 2ème but angevin (62'). Mais, suite à ce but, les Angevins ne se reconcentrent pas assez vite et le paient cash : Dahou est à la conclusion d'une action à une touche de balle et sa frappe ne laisse aucune chance à Cappone (63'). Nîmes fait ensuite le siège des buts de Cappone, le SCO n'opérant plus qu'en contres, notamment par Théréau. Malgré de nombreuses frappes, Cappone ne tremble pas, jusqu'à la 89'. A l'entame de 6 interminables minutes d'arrêts de jeu, Cappone commet sa seule erreur du match en relâchant un ballon sur corner, mais sans conséquences. Dahou place ensuite une frappe à côté (92') avant que Saint Cappone ne réalise un miracle en écartant de la jambe un tir de Beyrac pourtant à quelques mètres du but seulement (95'). A l'issue du match, le toujours fair-play (voir match aller) Régis Brouard estimait que son équipe avait été ' complètement nulle ' et avait été incapable de battre ' l'une des plus mauvaises équipes vues aux Costières cette saison '. Je ne sais pas si c'est vrai, mais ce que je sais, c'est qui a inspiré Chabat et consorts il y a une grosse quinzaine d'années...