Site SCO1919
Forum SCO1919

L2 2007/08 (22ème journée)

AC Ajaccio 1 - 1 Angers

Feuille de match

25 janvier 2008 - Stade François-Coty - 1967 spectateurs
Arbitre : M. Rainville
Réactions du forum

AC Ajaccio Angers

Thierry Debese 1 1 Jean-Daniel Padovani
Alexandre Dujeux 20 19 Matar Fall
Carl Medjani 6 24 Blaise Koffi Kouassi
Rémi Fournier 13 5 Thierry Cygan
Catilina Aubameyang
-> Christophe Avezac 76'
18
15
23 Délis Ywarah Ahou
Romain Rocchi 10 10 Fahid Ben Khalfallah
Jean-Baptiste Pierazzi 8 7 Olivier Auriac
Stéphane Darbion
-> Ludovic Asuar 48'
23
4
29 Guy Moussi
Marcos Pereira Dos Santos 11 11
17
Philippe Brunel
-> Karim Djellabi 86'
Bertrand Robert 14 14
8
Paul Claudel Alo'o Efoulou
-> Julien Sola 73'
Waldir Lucas
-> Jean-Jacques Mandrichi 68'
9
12
20
2
Fabrice Anguilet Do Marcolino
-> David Leray 89'
Gernot Rohr Entr. Jean-Louis Garcia

Résumé

Un mois et demi après sa victoire à Bastia, le SCO est passé à deux doigts de réaliser une performance identique à Ajaccio, il s'en est fallu de quelques minutes. La première mi-temps est assez fermée. Un premier ballon est quelque peu cafouillé par Padovani, sans conséquence (3'). Puis Angers réplique par Alo'o Efoulou qui part en contre mais ne cadre pas son tir (13'). Suite à un coup-franc, Dos Santos puis Fournier tentent leur chance, sans succès (39'). En deuxième période, les choses s'animent, notamment parce que le SCO a enfin décidé de sortir de sa coquille. Debès intervient sur un coup-franc de Ben Khalfallah (49') puis sur un tir d'Alo'o Efoulou (58'). Asuar répond et permet à Dos Santos de tirer au but, mais ce n'est pas cadré (65'). Le SCO ouvre finalement la marque par Do Marcolino qui surgit au 1er poteau pour profiter d'un centre de la droite de Moussi mal intercepté par Fournier (67'). Le match part ensuite en vrille à un quart d'heure de la fin suite à une faute d'Auriac, la sortie du terrain sera également très houleuse, Cousin recevant une bouteille dans la figure... Côté sportif, Dos Santos décroise joliment sa tête sur un corner d'Asuar et égalise (88'). Il s'en faut de peu pour qu'il ne réédite le même geste dans les arrêts de jeu.