Site SCO1919
Forum SCO1919

Coupe de France 2010/11 (32èmes)

Angers 2 - 1 Valenciennes

Feuille de match

8 janvier 2011 - Stade Jean-Bouin - 5261 spectateurs
Arbitre : M. Bré
Réactions du forum

Angers Valenciennes
Bong 9'
Samassa 11'
Bong 42'
Djellabi 57'csc
Doré 72'
Renouard 73'
Manceau 85'
Angoua 92'
Diers 94'
Keserü 105'
Aboubakar 119'
Gillet 120'

Grégory Malicki 1 1 Nicolas Penneteau
Yves Deroff 2 2 Rudy Mater
Jérémy Hénin 4 4 Nicolas Isimat
Nicolas Gillet 5 5 Benjamin Angoua
Karim Djellabi 17 3 Gaëtan Bong
Diego Sebastián Gómez
-> Claudiu Andrei Keserü 61'
24
9
9 Vincent Aboubakar
Olivier Auriac 7 10 Tae-Hee Nam
Vincent Manceau
-> Maxime Rousseau 105'
29
6
Carlos Sánchez
-> Simon Dia 107'
Sébastien Renouard 8 7 Guilaume Loriot
Gaëtan Charbonnier 10 8
Gaël Danic
-> Nicolas Pallois 45'
Férébory Doré
-> Charles Diers 74'
27
20
11
Mamadou Samassa
-> Mathieu Dossevi 66'
Jean-Louis Garcia Entr. Philippe Montanier

Résumé

Match de gala pour le premier match de l'année : le SCO reçoit une Ligue 1, Valenciennes et, si l'on sait que la rencontre sera âpre, les difficultés de VA en championnat et le souvenir de la belle victoire face à Nice il y a 3 ans laissent penser que l'exploit est possible. Garcia aligne une équipe offensive et technique avec la première du petit Argentin Gomez, Renouard, Charbonnier et Doré pour le jeu offensif, Auriac et Manceau pour le jeu 'défensif'. La seule surprise est l'absence de Keserü, cantonné au banc de touche. C'est à un duel entre une équipe technique (le SCO) et une équipe physique (VA) que l'on a assisté et c'est logiquement l'équipe venue pour produire du beau jeu et pour gagner qui est parvenue à ses fins, même si les Nordistes sont passés tout près du hold-up parfait et si le match s'est déroulé sur un terrain labouré sous une pluie battante. La première mi-temps a été dominée par le SCO, même si Valenciennes pouvait par à-coups se projeter dans le camp angevin. Réduite à 10 juste avant la mi-temps, Valenciennes n'a ensuite que chercher à protéger son but et gagner du temps, laissant le pauvre Samassa (puis Aboubakar) bien seul en pointe, lui qui n'était déjà guère épaulé en première période. Si un coup du sort a failli donner la qualification à Valenciennes, le SCO a su faire preuve d'un bel esprit et continuer sans relâche à harceler la défense adverse pour égaliser puis l'emporter. Côté valenciennois, on a surtout noté Penneteau et Nam et les Angevins ont regretté de ne pas voir Saez, de retour de blessure, fouler Jean Bouin, terre de ses premiers pas professionnels. L'affluence était plus importante que pour un match de championnat, mais sans être extraordinaire non plus (le chiffre officiel semble étonnamment faible par rapport à la réalité). L'ambiance était, elle, au rendez-vous, les Scoïstes assurant le spectacle sur le terrain. Quelques dizaines de supporters valenciennois ont fait le long déplacement. On pourrait dire de M. Bré qu'il a fait un très bon match si celui-ci n'avait pas été entaché d'une grosse injustice, l'expulsion de Bong n'étant pas méritée.
Le SCO entame pied au plancher la rencontre mais c'est Valenciennes qui se crée la première (et l'une de ses très rares) grosse occasion : Nam profite d'une glissade de Gillet pour filer au but et défier Malicki de près, mais le gardien angevin gagne le duel (5'). Par la suite, si Valenciennes se présente de temps en temps dans la surface angevine, c'est bien le SCO qui monopolise le ballon et met à mal la défense adverse. Doré récupère un ballon, le donne à Gomez qui ouvre sur Charbonnier dont la balle piquée est repoussée par Penneteau en corner. Celui-ci est tiré au second poteau pour Renouard dont la reprise n'est pas cadrée (8'). Puis Gillet reprend un coup franc de Gomez que Penneteau claque sur sa barre (9'). C'est ensuite Charbonnier qui enroule une frappe de 20m sur laquelle Penneteau se détend bien (14'). On respire quelques minutes puis Doré réalise un beau mouvement qu'il conclut par un tir, avec toujours Penneteau à la parade (27'). Charbonnier trouve ensuite une ouverture splendide pour Manceau qui écrase trop son tir (30'). Valenciennes réagit par une tête de l'immense Samassa (plus grand que Gillet !) sur corner, heureusement non cadrée (31'). Dans la foulée, Doré profite d'un tir dévié mais pour tenter sa chance de près, mais il est contré (32'). Le tournant du match se situe peu avant la mi-temps. Le SCO lance un contre, avec Renouard à la baguette sur le côté gauche, Bong revient bien et gagne spectaculairement son duel à l'épaule. M. Bré décide, à tort selon moi, qu'il y a faute et distribue alors un second jaune au latéral gauche nordiste (42').
Valenciennes n'était déjà pas venu pour faire le jeu, alors cette exclusion a mis un terme à leurs ambitions offensives. Pallois a remplacé Danic et Pennneteau a désormais systématiquement gagné du temps. Jusqu'au 2ème but angevin, le match se résume maintenant à une attaque-défense. Renouard gagne un duel sur la gauche et centre pour Gomez seul au point de penalty, l'Argentin tire juste au-dessus (56'). Ce n'est pas loin d'être le 2ème tournant du match puisque, dans la minute qui suit, Djellabi dévie malencontreusement dans son but un coup franc lointain et anodin de Mater (57'). But complètement inespéré pour Valenciennes. Gomez sort alors sous l'ovation du public pour laisser sa place à Keserü. Charbonnier obtient un coup franc à 20m, Maître Keserü s'en charge et oblige Penneteau à le repousser comme il peut, vers Doré qui profite de l'aubaine pour envoyer le ballon dans la lucarne et obtenir une égalisation ô combien méritée (72'). Valenciennes pointe de temps à autre son nez sur des contres et, sur un corner, Sanchez reprend de peu à côté (74'). Une magnifique action Renouard-Charbonnier-Diers est conclue par un contrôle raté du dernier nommé alors en position idéale (84'). Puis un nouveau coup franc à 20m de Keserü est dévié juste au-dessus du but (91'). Avant que Diers ne profite d'un corner pour tirer, mais c'est détourné en corner (93'). On a donc droit à 30 minutes de rab, et le public angevin ne s'en plaint pas.

Surprise ! La prolongation commence par une grosse occasion valenciennoise. Nam déborde sur la gauche et centre parfaitement pour Dossevi qui reprend de peu à côté (91'). Mais le SCO reprend immédiatement les choses en main. Un centre de la droite de Deroff est raté par Diers mais arrive sur Djellabi qui croise trop son tir (95'). Puis Diers contre sur la droite, centre pour Manceau en excellente position mais le jeune milieu tire trop haut (96'). La délivrance intervient juste avant la mi-temps. Renouard décale Keserü sur la gauche dont la frappe croisée trompe enfin Penneteau (105'). Valenciennes sort alors de sa surface de réparation et fait quelques frayeurs aux Angevins. Malicki doit aller chercher dans son soupirail un très bon coup franc de Mater (108'). Suite à un contre de Djellabi, Diers et Keserü réalisent un une-deux, que Diers termine d'une frappe trop croisée (116'). La dernière action notable du match est l'exclusion directe d'Aboubakar pour un tacle méchant sur Keserü (119').

Malicki a été peu sollicité, il a sorti l'arrêt qu'il fallait en début de match. Alors que l'on craignait son duel avec Danic, Deroff a dû prendre d'excellentes résolutions pour 2011 car il a enfin réalisé un bon match. Pas d'erreur majeure en défense et une grosse activité offensive. Djellabi, malheureux sur le but valenciennois, a malgré tout réalisé une belle prestation, elle aussi très offensive. Gillet avait fort à faire dans le jeu aérien avec Samassa. Il s'en est bien sorti, malgré une glissade qui aurait pu coûter cher et quelques relances ratées. Hénin a fait un match propre. Manceau, qui devrait profiter du départ de Stéphan pour gagner en temps de jeu, a fait un bon match. Très intelligent dans son placement, notamment offensif, il doit toutefois gagner en physique pour plus s'imposer dans les duels. Il a été remplacé dans le dernier quart d'heure par Rousseau qui a joué sans complexes et a bien fait ce que l'on attendait de lui. Auriac a fait un bon match. A droite, pour sa première rencontre, Gomez a enchanté le public qui était déçu de le voir sortir et lui a réservé une belle ovation. En l'absence de Keserü, c'est lui le préposé aux coups de pied arrêtés. Il a été remplacé par le Roumain qui a encore été décisif. Sur la gauche, Renouard a fait un très bon match. Il a fini complètement marron et cuit. Charbonnier a régalé son monde en distributeur, il a distillé un grand nombre de bons ballons, peut-être son meilleur match sous le maillot angevin. En attaque, Doré a réalisé une prestation correcte, ponctuée d'un but salvateur. Il a été remplacé par Diers qui a été à l'envers de son habitude : normalement, il est réaliste devant le but et c'est là qu'il a péché. Normalement, il n'est guère efficace lorsqu'il entre en jeu et là, il a fait une très bonne entrée.

Photos et vidéos

Échauffement de VA
(FranceSCO)
Échauffement du SCO
(FranceSCO)
Les supporters de VA
(FranceSCO)
Entrée des joueurs
(FranceSCO)
VA
(FranceSCO)
Le SCO
(FranceSCO)
Photo
(FranceSCO)
Début de la première mi-temps
(FranceSCO)
Début de la seconde mi-temps
(FranceSCO)