Site SCO1919
Forum SCO1919

National 2002/03 (31ème journée)

Angers 0 - 0 Romorantin-Lanthenay

Feuille de match

5 avril 2003 - Stade Jean-Bouin - 4113 spectateurs
Arbitre : M. Brocas

Angers Romorantin-Lanthenay

Résumé

Comme à son habitude, le SCO a effectué un début de match tonitruant, puis s'est un peu laissé endormir par son adversaire. Un adversaire à deux visages puisque Romorantin a véritablement joué au football en 1ère mi-temps, avant de jouer à 11 derrière en 2ème. La première mi-temps (excepté le premier quart d'heure) a de ce fait été assez équilibrée alors que la seconde a été à sens unique. D'ailleurs, il y a eu pas moins de 7 minutes d'arrêts de jeu, signe que l'une des deux équipes ne se pressait pas trop sur les balles arrêtées et que cette même équipe 'devait' faire intervenir les soigneurs de façon bien récurrente. Le public est venu nombreux, a à peu près encouragé son équipe durant le match mais un certain nombre de non-connaisseurs à Jean Bouin ont une fois encore sifflé à la fin du match. Le SCO n'a pas fait un très bon match, le score en atteste, mais n'a pas été mauvais non plus.
Le SCO a démarré en trombe. Dès la 3ème minute, Dobo est lancé mais Ardeois (l'un des 3 anciens Scoïstes présents sur le terrain pour les Solognots) fait une bonne sortie en deux temps. L'Action du match (et même, déjà, le tournant) a lieu deux minutes plus tard : un mouvement collectif absolument splendide côté droit se conclut par Dobo, près de la ligne de sortie de but, qui fixe le gardien et adresse un centre en retrait parfait à Sampil qui voit son tir repoussé on-ne-sait-comment sur sa ligne par un défenseur. Le duo Dobo-Sampil est encore à l'oeuvre deux minutes plus tard, mais sans réussite. Suite à un coup-franc de Huck sur la gauche, Cygan reprend, mais au-dessus (10'). Romorantin se crée sa première occasion au quart d'heure de jeu, l'un des attaquants déborde sur la droite, efface Grimaldi et centre en retrait mais son partenaire voit son tir contré in extremis. Un nouveau centre de Romorantin met le danger dans la surface angevine, d'autant que Lemasson dégage mal le ballon (22'). Le SCO réagit par Sáez qui effectue à peu près le même centre en retrait que Dobo en début de match, mais le ballon passe entre Sampil et Huck (28'). Un coup-franc de Paviot de 30m passe à côté (32'). Dans les cinq dernières minutes de la mi-temps, le SCO pousse mais c'est 'Romo' qui se procure la dernière occasion, un cafouillage suite à un corner puis une tête arrêtée par Bracigliano suite à un coup-franc dans la foulée (45').
Le SCO passe la seconde période dans le camp romorantinais. Guégan déclenche les hostilités d'une frappe de 20m à ras de terre mais Ardeois se couche bien (47'). Sampil tire ausi de 20m, mais à côté (54'). Dobo s'essaie à son tour de 20m, toujours à ras de terre, mais Ardeois s'empare du ballon tranquillement (63'). Huck tente sa chance de 30m, à côté (65'). Sur l'un des rares contre solognots, un gros raté de Cygan sur un amorti de poitrine permet à Beyrac de se présenter seul face à Bracigliano mais il pousse heureusement trop son ballon (70'). Suite à un coup-franc contré de Dobo, Sáez se trouve en position idéale mais est contré au tout dernier moment (74'). Graechen (un autre ex-Angevin) réplique par un tir de 28m, au-dessus (75'). Une grosse frappe de Guégan est repoussée par Ardeois (76'). Dans les arrêts de jeu, sur un centre de Lemasson, Sampil tente une reprise acrobatique, mais ça passe à côté (93').
Bracigliano a eu la vigilance nécessaire en première mi-temps et rien eu à faire en seconde, au point qu'on se demande pourquoi Guérit ne l'a pas sorti pour mettre un joueur de champ ! La défense a été solide comme à son habitude. Lemasson a toutefois été souvent mis en difficulté par Vaugeois qui partait dans son dos et Cygan a commis une bourde qui aurait pu coûter cher. Au milieur, Guégan et Sáez ont été très actifs, Coquelet moins en vue. Huck a été actif mais n'a pas été très en réussite sur ses centres et ses coups de pied arrêtés. Devant, Dobo a été très bon, le meilleur angevin, réussissant beaucoup de gestes techniques, il s'est peut-être cependant montré trop altruiste en certaines occasions. Sampil a fait un assez bon match mais son occasion manquée de début de match peut se regretter.