Site et Forum SCO1919

L1 2016/17 (37ème journée)

Nice 0 - 2 Angers

Feuille de match

14 mai 2017 - Allianz Riviera - 32446 spectateurs
Arbitre : M. Lesage

Nice Angers

Résumé

Nice, assuré de terminer 3ème, était privé de nombreux titulaires, blessés. Le SCO, assuré de se maintenir, était privé de nombreux titulaires, blessés ou préservés de suspension pour la finale de la Coupe de France. Ce match entre 2 équipes mixtes a été vivant et logiquement remporté par le SCO qui a pourtant encore largement vendangé durant la 1ère demi-heure. La 2ème mi-temps a été équilibrée, les Niçois sont passés près de l'égalisation, mais ce sont finalement les Angevins qui ont enfoncé le clou. Malgré une composition inédite, la défense angevine a bien tenu le coup. A noter que c'est la 1ère victoire angevine à Nice depuis près de 45 ans et que ce match restera la seule défaite des Aiglons à domicile lors de cette formidable saison pour eux. M. Lesage a beaucoup laissé jouer, ce qui est appréciable, mais il a sifflé un hors-jeu inexistant sur Toko Ekambi au duel avec Cardinale, et a oublié un penalty pour Nice suite à une faute de Bamba. Pour cette dernière de la saison, l'Allianz Riviera était pleine, la tribune Sud a mis une grosse ambiance durant tout le match et l'hommage après la rencontre à leurs joueurs, avec en filigrane les victimes de l'attentat du 14 juillet, était superbe. A noter qu'aucun déplacement d'Angevins n'avait été organisé.
Ce sont les Angevins qui sont tout de suite en action. Ndoye lance Pépé qui, à la lutte avec Dante, oublie Toko Ekambi tout seul et enroule sa frappe, à côté (2'). Traoré ouvre pour Pépé qui centre, Baysse détourne le ballon pour Sunu qui a le but grand ouvert mais Souquet renvoie le tir de ce dernier en glissant (14'). Puis Ndoye prolonge de la tête pour Toko Ekambi qui part au but mais Souquet revient contrer le tir du Camerounais (22'). Puis c'est Pépé qui lance parfaitement Toko Ekambi qui s'en va battre Cardinale mais il est signalé hors jeu à tort (23'). Les Niçois se réveillent enfin. Sur un corner de Seri, Balotelli reprend de la tête, Michel claque en corner (26'). Puis un centre de la gauche de Seri termine sur le haut de la barre de Michel (27'). Balotelli s'essaie des 22m, Michel détourne (33'). Mais c'est le SCO qui ouvre le score. Suite à un corner à la rémoise, Tait effectue un grand pont sur Souquet et centre, Ndoye coupe la trajectoire et marque (35'). Puis Tait tire des 25m, Cardinale sauve dans son soupirail (38').
La 2ème mi-temps est un peu plus à l'avantage de Nice et plus calme. Michel sort une bonne frappe de Balotelli (57'). Puis Bamba bouscule Souquet dans la surface mais M. Lesage de donne pas penalty (64'). La fin de match est folle. Corner de Seri prolongé par Souquet, Srarfi reprend de la tête au second poteau mais Cissokho repousse sur sa ligne (92'). Bamba lance le contre, il centre pour Bérigaud absolument seul à 4m du but mais l'Angevin tape à côté du ballon. Ce n'est pas grave, Traoré le récupère sur la gauche et ajuste son centre pour Toko Ekambi qui a tout le temps de contrôler et de placer son ballon hors de portée de Cardinale (93').
Michel a réussi son meilleur match de la saison, très bon. Cissokho a très bien défendu et a sauvé l'égalisation dans les arrêts de jeu. Traoré a été encore impassable et il se retrouve passeur décisif en ailier gauche à la 93' ! C'était l'une des inquiétudes d'avant-match, Martinez en défense centrale. Et l'habituel arrière gauche s'en est sorti avec les félicitations du jury. A gauche, Capelle a également réalisé une belle prestation. Capitaine Ndoye a encore été monstrueux dans la récupération, la présence dans les surfaces et même... l'orientation du jeu. Santamaria, rapidement averti et sous la menace de rater la finale de Coupe de France en cas de second avertissement, a malgré tout fait le job. Tait a une nouvelle fois joué très juste, avec une superbe passe décisive à la clé. Tahrat l'a remplacé en fin de rencontre. Pépé a alterné les bons et les mauvais choix, mais il a toujours été dangereux et a beaucoup participé au travail défensif, remplacé par Bérigaud que l'on a moins vu. Toko Ekambi semble bien plus à l'aise en pointe, avec un bon match et beaucoup de sang-froid devant les buts. On a retrouvé le Sunu de la saison passée, intéressant dans le jeu, mais d'une maladresse maladive pour les gestes décisifs. J. Bamba l'a remplacé et a failli coûter le match pour sa faute dans la surface, il s'est ensuite bien repris.