Site SCO1919
Forum SCO1919

L1 2016/17 (13ème journée)

Rennes 1 - 1 Angers

Feuille de match

19 novembre 2016 - Roazhon Park - 23142 spectateurs
Arbitre : M. Lesage

Rennes Angers
Sio 21'
Andreu 35'
Manceau 56'
Thomas 58'
Gourcuff 69'
Mendes 74'
Pépé 82'
Ndoye 92'

Benoît Costil 1 16 Mathieu Michel
Romain Danzé 29 29 Vincent Manceau
Pedro Mendes 5 8 Ismaël Traoré
Joris Gnagnon 32 24 Romain Thomas
Ludovic Baal 24 3 Yoann Andreu
Kamil Grosicki
-> Pedro Henrique 80'
10 17 Cheikh Tidiane Ndoye
Gelson Fernandes 6 18 Baptiste Santamaria
Benjamin André 21 5 Thomas Mangani
-> Mateo Pavlovic 67'
Adrien Hunou
-> Kermit Erasmus 86'
23 10 Gilles-Christ Sunu
-> Yoane Wissa 79'
Yoann Gourcuff
-> Adama Diakhaby 70'
28 9 Famara Diedhiou
Giovanni Sio 13 15 Pierrick Capelle
-> Nicolas Pépé 66'
Christian Gourcuff Entr. Stéphane Moulin

Résumé

Cela faisait 24 ans que le SCO n'avait pas rapporté le moindre point du Roazhon Park, et 43 ans si on s'arrête à la L1. Les affaires étaient pourtant bien mal embarquées avec une 1ère mi-temps totalement insipide à l'issue de laquelle Rennes menait logiquement, puis avec l'exclusion de Thomas avant l'heure de jeu. Pourtant, le SCO a su relever la tête et n'a pas volé son égalisation tardive. Côté rennais, Sio et Hunou sont ceux qui se sont le plus mis en évidence. Environ 350 Angevins ont fait le déplacement en parcage. M. Lesage a fait 90 très bonnes minutes, avant de s'emballer un peu en excluant Ndoye pour une faute spectaculaire mais où le joueur se retient.
Rennes prend d'entrée la possession du ballon et, si les Bretons ne sont pas vraiment dangereux, ils multiplient les corners. Sur l'un d'entre eux, Gnagnon devance Diedhiou et dévie le ballon d'une talonnade aérienne, trop croisée (14'). Puis Baal adresse une passe lumineuse à Sio parti dans le dos de Thomas, l'attaquant rennais efface Michel et redresse le ballon pour marquer (21'). Après ce but, le SCO redresse petit à petit la tête, sans vraiment être transcendant, mais est pourtant à deux doigts d'égaliser lorsque Costil sauve au sol sur sa ligne une tête piquée de Ndoye suite à un corner de Mangani (39'). Cela a pour effet de piquer les Rennais. Hunou récupère un ballon mal maîtrisé par Manceau et décoche une frappe de 22m sur le poteauu (42'). Quelques secondes plus tard, Sio centre de la gauche pour Grosicki dont la reprise est trop croisée (43').
Les Angevins entament mieux la second période mais le 1er coup de théâtre est à leur désavantage. Gourcuff sert Sio dans le dos de Thomas, ce dernier le retient par le maillot et est logiquement exclu (58'). Rennes n'en profite pourtant pas et le SCO joue paradoxalement mieux à 10. Moulin fait entrer les jeunes attaquants et son coaching est payant. Suite à une touche, Wissa dévie pour Pépé, André tente d'intercepter mais ne fait que mettre Pépé en meilleure position qui, de 20m, enroule son ballon dans la lucarne de Costil (82'). 4 jours après avoir buté sur le gardien de l'équipe de France avec la Côte d'Ivoire, Pépé réussit un formidable coup. Les Bretons sortent alors de leur torpeur. Suite à un une-deux avec Sio, Pedro Henrique déborde Manceau sur la gauche et file au but mais, dans un angle difficile, il ouvre trop son pied (85'). Dans les arrêts de jeu, un tacle de Ndoye et un saut spectaculaire d'André aboutissent à un rouge très sévère pour le capitaine angevin (92').
Performance très moyenne pour Michel qui n'a été décisif ni sur le but ni sur le poteau. Manceau a réalisé l'un de ses pires matches, souvent maladroit et débordé. Traoré a été correct sans plus. Thomas est aussi passé au travers, 2 fois pris dans son dos par Sio, pour un but et un rouge. Andreu est le seul défenseur à avoir tiré son épingle du jeu et à avoir apporté offensivement. Santamaria a fait un assez bon match. Mangani a fait le job sans plus, remplacé par Pavlovic qui a fait une bonne rentrée. Ndoye a été l'un des plus en jambes. Sunu a été transparent, remplacé en fin de match par Wissa qui débutait en L1 et est impliqué sur le but égalisateur. Capelle a été un peu mieux, mais l'on retient surtout la performance de Pépé qui a plus bougé la défense rennaise et a marqué son 1er but en L1. Enfin, Diedhiou s'est démené, mais il n'a pas eu le moindre bon ballon.