Site SCO1919
Forum SCO1919

L2 2007/08 (31ème journée)

Le Havre 3 - 2 Angers

Feuille de match

4 avril 2008 - Stade Jules-Deschaseaux - 13788 spectateurs
Arbitre : M. Rainville
Réactions du forum

Le Havre Angers

Christophe Revault 1 1 Jean-Daniel Padovani
Jean Armel Kana Biyik 36 19 Matar Fall
Jérémy Hénin 5 15
2
Theddy Ongoly
-> David Leray 45'
Loïc Nestor 35 18 Cédric Lécluse
Maxime Baca 2 17 Karim Djellabi
Mohamed Youssouf
-> Olivier Davidas 85'
34
10 Fahid Ben Khalfallah
Jamel Aït Ben Idir 6 7
23
Olivier Auriac
-> Délis Ywarah Ahou 89'
Valéry Mezague 4 29 Guy Moussi
Hassane Alla 24 11 Philippe Brunel
Amadou Alassane
-> Selim Bouadla 89'
7
9
20
Mansour Boutabout
-> Fabrice Anguilet Do Marcolino 7'
Guillaume Hoarau 9 14 Paul Claudel Alo'o Efoulou
Jean-Marc Nobilo Entr. Jean-Louis Garcia

Résumé

Résumé de Vinosco :
Quel match !!! Quelle fin de match !!! 5 buts dans une rencontre, c'est toujours plaisant, même avec une défaite au bout. Car de la fierté, le SCO peut en avoir. Le HAC se présentait avec une défense décimée mais avec des attaquants (à l'image de Guillaume Hoarau) qui justifient largement leur place de leader.
La première période n'est pas à notre avantage et surtout les 15 premières minutes sont pénibles pour le SCO. Le HAC est plus incisif, plus pénétrant, avec plus de peps que le SCO qui paraît bien mou. Les Havrais sont très dangereux sur coups de pied arrêtés et sur le 4éme corner de la 7ème minute seulement, Alassane place le ballon sur la barre transversale puis un défenseur des 18 mètres tire juste au-dessus, chaud, chaud, chaud !!! Et puis à la 30ème, ce qui pendait au nez des Noirs et Blancs arrive. Perte de balle de Fall et faute sur son vis-à-vis. Coup franc à 35 mètres, déviation de la tête d'un attaquant havrais sur Mézague qui fusille Padovani. Mais dans la minute qui suit, égalisation sur un une-deux entre Do Marcolino et Alo'o Efoulou avec une belle frappe enroulée de ce dernier. Première occasion et but !!! Les Havrais ne se découragent pas et sur un énième corner, imaginaire celui-là, c'est au tour de Nestor de trouver la barre transversale. Le SCO ne refuse pas le jeu, toujours avec ses nombreuses passes mais avec un manque criant de vitesse pour accélérer. C'est donc avec un peu de chance que le SCO se trouve à la mi-temps à égalité.
Et puis arrive la 54ème qui va être lourde de conséquences. Suite à une longue et belle passe de Hénin à Alassane, ce dernier avec un coup de rein dépasse Leray qui commet alors une faute évidente dans la surface. Penalty qui prendra Pado à contre-pied. S'il est vraiment dommage d'offrir un penalty (peut-être que l'occasion ne serait pas transformée en but) le pauvre Leray va passer complètement à côté de son match et faire jouer le SCO à 10. Courage Leray, sers-toi de cette partie pour mieux rebondir ! Le SCO commence alors à bien jouer, avec de très beaux mouvements, une fluidité, une harmonie que l'on connaît bien cette saison. Suite à une longue touche, Brunel reprend d'une reprise de volée acrobatique le ballon qui file à côté. Ben Khalfallah adresse une longue balle en l'air à Karim qui, très bien placé, reprend directement mais sa frappe est trop écrasée. Le SCO pousse, veut égaliser et Do Marcolino échoue d'un rien devant Revault bien sorti. La possession du ballon est scoïste et Ben Khalfallah sur coup franc à ras de terre (c'est lui qui les tirait tous) des trente mètres marque dans le petit filet. GOAL GOAL GOAL complètement justifié au vu de la 2ème période. Et les Angevins qui continuent à pousser pour infliger la première défaite du HAC à domicile. Mais ce sont les locaux qui avec un excellent travail d'Alla pour Davidas poussent mollement le ballon dans le but angevin. Rageant !
Au vu des occasions la victoire des Normands est méritée. Mais le SCO qui a dominé la 2ème mi-temps a bien joué et peut-être qu'avec un peu plus de hargne, le score aurait pu changer. Il n'empêche que nous avons cette année une bien belle équipe, avec un jeu très plaisant et une envie indéniable de bien faire. Monsieur Garcia, je vous félicite car ce soir j'ai été fier de notre équipe. Encore merci et allez le SCO !!!

Résumé d'Olivier :
Le Havre est un finistère et Jules-Deschaseaux est situé à son entrée, en contrebas du coteau qui sépare la ville basse de la ville haute, entre une rocade, des voies ferrées et des immeubles d'habitation. De l'intérieur, c'est un joli stade à l'anglaise, dont les tribunes bleues étaient presque remplies ce soir pour la venue du SCO d'Angers.
Toss : Padovani jouera la première mi-temps dos au kop havrais, à l'ouest donc. Coup d'envoi retardé par une minute de silence en hommage au président de l'A.C. Ajaccio. Bien qu'il n'ait jamais eu aucune espèce de rapport avec le H.A.C. ou avec le S.C.O., les vingt-deux joueurs porteront un crêpe. Début du match à nouveau retardé, cette fois pour soutenir la cause de la lutte contre le syndrome de Rett : une petite fille qui en est atteinte donne le coup d'envoi. Malgré tout le respect dû aux proches de M. Moretti et à la petite Charlotte, dont la présence sur la pelouse était certes émouvante, il serait peut-être temps de s'interroger sur la multiplication de ces diverses cérémonies : l'excès galvaude. 2' : corner pour le HAC. 3' : deux nouveaux corners pour le HAC. C'est la panique côté angevin. 4' : tête d'Alassane qui fracasse la barre. Garcia est consterné par la fébrilité de ses joueurs. 7' : sortie de Boutabout, blessé au péroné ! Il est remplacé par Do Marcolino. 15' : les deux équipes ont du mal à construire. Pris en défaut sur une défense en ligne, Lécluse et Fall s'invectivent (sans conséquence fâcheuse). Les Havrais sont nettement plus tranchants mais les Angevins tiennent comme ils peuvent. 25' : superbe une-deux havrais Alla-Alassane sur la droite (tous les côtés sont indiqués du point de vue angevin). Avec ces derniers et Hoarau, le HAC possède un impressionnant trio d'avants immenses et longilignes. 27' : Ongoly perd le ballon à 25 mètres dans l'axe ! 28' : beau hors-jeu excellemment orchestré par Lécluse dont le dialogue avec Fall a porté ses fruits. 29' : Padovani intervient dans les pieds d'Hoarau. 30' : reprise d'Aït Ben Idir qui laisse Padovani inerte : le ballon passe à gauche de ses buts... 32' : faute sur Alassane à trente mètres à droite du but angevin : le coup franc est prolongé au premier poteau et Mezague marque de la tête en se détendant tranquillement au second poteau. 1-0, score largement mérité pour le HAC : le public est euphorique. 35' : majestueux une-deux sur l'aile gauche entre Do Marcolino et Alo'o Efoulou qui permet à ce dernier de se présenter aux 18 mètres dans l'axe seul devant Revault qu'il trompe dans le coin droit. Il s'agit d'un but d'anthologie, tout en mouvement, fluide et net. 1-1. Les Angevins ont marqué sur leur première occasion, mais d'une manière tellement pure que tout Deschaseaux en est surpris. 36' : les Scoïstes sont décrispés : ils mènent le jeu ! 37' : carton jaune à Brunel pour tacle par derrière. 38' : corner imaginaire pour le HAC : poteau ! 40' : panique et cafouillage dans la défense du SCO. Un Havrais commet une main non sanctionnée. 45' : Alla s'apprête à frapper seul face à Padovani mais il est contré in extremis : énième corner. Il ne donne rien. La mi-temps est sifflée sur la marque inespérée de 1 à 1.
À la mi-temps, les jeunes de Valmont et de Gonfreville-L'Orcher font match nul 3-3 au concours de tirs. Il fallait que ce fût dit.
46' : La fraîcheur et l'humidité tombent sur Deschaseaux. Padovani joue maintenant dos à Harfleur. De l'autre côté, l'arbitre assistant qui inspecte les filets du HAC paraît minuscule à côté de Revault : il doit bien lui rendre une trentaine de centimètres ! Leray est rentré à la place d'Ongoly. 50' : corner pour le SCO. 55' : le ballon est perdu à trente mètres des buts de Revault, dans l'axe, et le contre aboutit à Alassane à droite (donc à gauche du point de vue havrais) qui pique vers le but et crochète aux 18 mètres. Malheureusement, il est heurté par Leray et s'écroule. L'arbitre accorde un penalty, peut-être justifié. Hoarau transforme dans la joie qu'on imagine. 2-1. 62' : Ben Khalfallah rate un coup franc à trente mètres de Revault sur la gauche. 63' : les joueurs et le public havrais ne sont pas du tout inquiets : ils savent que la L1 leur est promise quoi qu'il arrive ce soir. Le public réclame un troisième but et forme une ola qui parcourt quelques tours de stade. 69' : Brunel situé sur le flanc droit adresse un long centre du pied gauche que Djellabi monté aux 15 mètres parvient à reprendre de volée mais trop mollement. 70' : commentaires dans les travées : 'Ils jouent pas mal, Angers, finalement', 'C'est débridé. On a l'impression qu'il peut se passer n'importe quoi' : bien vu ! 73' : Alassane se laisse tomber dans la surface : cette fois, ça ne prend pas. 75' : sortie de Padovani devant Alla. 77' : le HAC joue la montre ! 78' : alors qu'il fait un nouvel appel, Ben Khalfallah est encore mal servi. 79' : remontrance de l'arbitre à Revault qui tarde trop à dégager. 80' : le gardien havrais doit sortir devant Do Marcolino bien lancé dans l'axe par Ben Khalfallah. 81' : domination du SCO qui obtient un nouveau corner. 'C'est pas fini'. En effet. 83' : le SCO maîtrise le milieu. 85' : coup franc aux trente-cinq mètres à gauche pour une légère faute sur Brunel. La frappe puissante et tendue à ras-de-terre de Ben Khalfallah transperce la défense ciel-et-marine et se loge dans le petit-filet opposé. 2-2 et encore un but limpide des Angevins. 86' : nouvelle offensive des Scoïstes qui peuvent gagner. 87' : Davidas remplace l'arrière droit havrais Kana-Biyik. 88' : jeu cafouilleux dans la surface angevine, le ballon passe de droite à gauche devant les buts angevins et Davidas seul au second poteau n'a plus qu'à le pousser dans le but angevin grand ouvert : 3-2 et explosion de joie sur la pelouse et dans les tribunes ! 89' : Garcia a retiré son anorak malgré le froid... 90' : domination du SCO, Revault bloque la frappe de Moussi. 92' : Ahou remplace Auriac et Bouadla l'excellent Alassane. 93' : fin du match.
Le HAC qui connaît décidément une grande saison remporte une nouvelle victoire. Celle-ci a un goût d'autant plus agréable qu'elle fut difficile à conquérir. La rencontre s'est déroulée dans un bon esprit, les deux équipes sachant de toute façon à quoi s'en tenir quant à l'issue du championnat. Du fait de la pression havraise, les Angevins ont eu du mal à s'exprimer durant la première demi-heure, commettant même de nombreuses maladresses en début de partie. La suite fut de plus en plus flatteuse, même si le HAC est resté supérieur. Padovani a sauvé quelques balles chaudes, aucun des trois buts ne lui est imputable. La défense a beaucoup souffert en première période, y compris dans l'axe où Ongoly a peut-être été blessé. Moyennant quelques réglages, ce fut meilleur ensuite avec Fall-Leray-Lécluse-Djellabi. Ce dernier apporte de la technique à la défense, son tandem à gauche avec Brunel (meilleur Angevin) s'est révélé bien huilé et efficace pour porter le danger à l'avant. Le milieu Auriac-Moussi-Ben Khalfallah-Brunel, à l'étroit en première mi-temps puisque le pressing havrais l'obligeait à reculer trop, a pu déployer du jeu par la suite, encore qu'il n'ait jamais disposé de beaucoup d'espace. Ben Khalfallah a d'abord accumulé mauvais contrôles et passes dans le vide avant de se mettre en vue en deuxième mi-temps, même si ses appels n'ont pas été récompensés. Alo'o Efoulou a été adroit sur la seule occasion angevine 'dans le cours du jeu' et Do Marcolino, moins en évidence, a comme toujours pesé sur la défense, ils ont contraint les Havrais à la vigilance tout au long du match malgré le peu d'actions réellement dangereuses. Impossible de porter une appréciation sur Boutabout, sorti prématurément. Garcia est bien entendu resté debout durant tout le match, faisant de grands gestes et criant force indications à ses joueurs qui auraient pu accrocher un point.

Photos et vidéos

Le stade vu de l'extérieur…
(Playtime)
…puis de l'intérieur
(Playtime)