Site SCO1919
Forum SCO1919

Coupe de France 2011/12 (32èmes)

Angers 4 - 3 Monaco

Feuille de match

9 janvier 2012 - Stade Jean-Bouin - 6304 spectateurs
Arbitre : M. Ben El Hadj
Réactions du forum

Angers Monaco

Résumé

On dit souvent que pour qu'il y ait des buts, il faut des erreurs. Eh bien, ce soir, nous avons été gâtés ! Si nous avons vécu tant d'émotions, nous le devons bien plus à l'indigence des défenses qu'à la flamboyance des attaques, même s'il faut reconnaître aux attaquants le mérite d'avoir été adroits. Le SCO a réussi à remporter cette folle course poursuite face à Monaco, certes dernier de L2, mais en net regain de forme ces derniers temps. Avec 6 buts (+1 refusé), la 1ère mi-temps a été homérique, le SCO prenant sans cesse l'avantage, les Azuréens recollant sans cesse rapidement au score. La 2ème mi-temps a été plus resserrée et tendue et, malgré des occasions de part et d'autre, ne s'est décantée qu'en toute fin de rencontre, sur une dernière double (triple ? quadruple ?) bévue. Les 2 équipes étaient amputées de plusieurs joueurs, notamment défensifs, et cela s'est vu tant les défenses ont été catastrophiques. Les Monégasques possèdent toutefois quelques talents en attaque, comme les jeunes Salli et Germain (le fils de notre golfeur préféré à Angers) et le toujours fringant Giuly, dont les duels avec l'autre géant, Gomez, valaient leur pesant de cacahuètes. Pour la 1ère fois (et jusqu'à la fin de la saison), la tribune Colombier était fermée, ce qui a le mérite de densifier les autres tribunes. L'affluence était correcte, tout comme l'ambiance, et les supporters (angevins, du moins) en ont eu pour leur argent. Il est à noter que, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les supporters monégasques étaient en nombre : une bonne centaine, parcage et tribunes normales compris. L'arbitre avait un rôle difficile au vu des circonstances du match. Il s'en est globalement bien tiré, malgré 2 actions litigieuses qui auraient fait polémique, quelles que fussent ses décisions : le but refusé à Keserü et le penalty qui lui a été accordé quelques minutes plus tard.
Les Monégasques entrent bien dans le match mais ce sont les Angevins qui décrochent la 1ère timbale. Une touche angevine est mal renvoyée par Pinteaux, Gomez récupère le ballon à l'angle gauche de la surface et envoie une mine sous la barre qui ne laisse aucune chance à Carasso (11'). Monaco réplique par Salli qui s'infiltre sur la droite et centre en retrait pour Germain dont la reprise passe au-dessus (15'). Gomez tente de servir Keserü, un défenseur dégage le ballon qui rebondit sur Gomez et revient à Keserü qui réagit parfaitement et marque (20'). Le but est refusé pour hors-jeu, du bout du lacet... Les Angevins ne tardent pas à le regretter. Sur corner, Hansson devance Gillet et place une bonne tête, Malicki plonge et repousse mal le ballon. Gomez et Malicki, atteints de léthargie collective, laissent Salli surgir et pousser le ballon dans le but (22'). Mais les Angevins repartent de l'avant. Sur un ballon anodin dans la surface, Pinteaux provoque un penalty sur Keserü. Le défenseur retient légèrement l'attaquant qui s'écroule lamentablement. C'est le genre de faute qui ne fait aucun doute au milieu de terrain mais que 95% des arbitres ne sifflent pas dans la surface. Le penalty est mérité, mais le carton jaune qui s'en est suivi aurait plutôt dû aller à Keserü. Toujours est-il que Charbonnier ne laisse pas passer l'occasion de redonner l'avantage au SCO (28'). Sur l'engagement, les Monégasques reculent, puis font circuler le ballon sur la gauche, jusqu'à Salli qui sert sur un plateau Giuly parti seul dans l'axe entre Couturier et Deroff et qui bat tranquillement Malicki (29'). Tout est à refaire. Pour cela, le SCO peut compter sur... Assana qui, d'une splendide passe en retrait, permet à Keserü, à l'affût, de partir battre Carasso (35'). L'arbitre de touche avait levé, à tort, son drapeau, mais l'arbitre central a eu le bon sens de ne pas le suivre. La concentration n'étant décidément pas le maître-mot angevin ce soir, ce nouvel avantage est à 2 doigts d'être annihilé à son tour au bout de quelques secondes : Germain prend le dessus sur Gillet et enchaîne d'une frappe juste au-dessus (36'). Finalement, il suffit d'attendre la fin de la 1ère mi-temps pour que cela arrive : sur un contre monégasque, De Freitas commet une faute évitable sur Salli. Giuly tire mollement le coup franc de 25m, Malicki s'apprête à s'en saisir tranquillement lorsqu'une taupe tueuse surgit pour faire faux rebondir le ballon et pousser le capitaine angevin à la faute de main (enfin, plutôt à la faute de tête si l'on considère la partie du corps réellement en contact avec le ballon). Et voilà, tout est encore à refaire.
La 2ème mi-temps démarre avec une grosse frayeur : Giuly sert parfaitement Germain dans la surface qui, heureusement, trébuche et voit son centre repoussé devant la ligne par Fall (48'). Sur un contre, Gomez donne à Keserü qui transmet sur la droite à Charbonnier. L'attaquant angevin, face au goal, tente intelligemment de servir Gomez mais son pied droit le trahit et sa passe décisive se transforme en passe au goal (56'). C'est ensuite Pinteaux qui monte aux avant-postes et adresse un bon centre de la gauche qui file devant le but et est dévié en corner (62)'. Keserü réplique d'un coup franc de 20m que Carasso stoppe sans problème (69'). On enchaîne alors avec 3 minutes folles où les 2 équipes ratent l'immanquable. C'est tout d'abord le SCO qui met à l'œuvre. Gomez expédie un coup franc de la gauche sur la barre, Keserü, à 3m, reprend du torse. Carasso, à terre, repousse le ballon sur le Roumain qui trouve le moyen de ne pas cadrer (75') !????! Le SCO aurait pu (dû) s'en mordre les doigts : Germain adresse un centre en retrait tendu de la gauche pour Eysseric qui arrive lancé, plein axe, et, à 6m du but, parvient à ne pas cadrer à son tour (78') ! Et alors que l'on se dirige gentiment vers la prolongation, une action à l'image du match donne la qualification au SCO : Ouasfane envoie un long dégagement dans la surface monégasque. Sous la pression de Charbonnier et Keserü, Muratori puis Hansson se trouent, Charbonnier devance alors Carasso et, excentré sur la gauche, redresse le ballon pour marquer. Enfin, pas tout à fait, puisque Hansson revient du diable vauvert repousser le ballon de la main. Malgré la furie du Suédois, le penalty est indiscutable, tout comme son exclusion (bien qu'il n'ait pris en réalité qu'un 2ème jaune) et Keserü se charge de libérer le stade (90').
Malicki a failli être l'homme du match à son corps défendant (enfin, qui ne défendait pas si bien que ça, d'ailleurs). Avec une demi-boulette sur le 1er but, une énormissime sur le 3ème et un manque de sérénité tout au long du match, le capitaine angevin a livré sa plus mauvaise prestation sous les couleurs du SCO (et, espérons, de sa carrière). Dans son ensemble, la défense a allégrement pataugé. Fall a eu plusieurs mésententes avec ses coéquipiers, mais a au moins le mérite de compenser avec un engagement constant. Après quelques bonnes interventions en début de match, Gillet a souffert face aux vifs attaquants adverses. Il a été remplacé assez tôt par Ouasfane qui a eu du mal à entrer dans le match. Couturier n'a pas rassuré comme à son habitude. Deroff, positionné à gauche, a été moyen. Auriac a été très actif, De Freitas moins en réussite. Il a été remplacé par Frikèche. Diers a été diaphane en 1ère mi-temps et très moyen en 2ème. Gomez a mis la misère aux Monégasques et il a même montré qu'il pouvait frapper fort, ce qu'il devrait rééditer plus souvent. Charbonnier n'a pas été transcendant mais a eu le mérite d'être encore décisif. Enfin, Keserü, remplacé par Doré dans les arrêts de jeu, a rendu une très bonne copie. Il est juste dommage qu'il éprouve toujours le besoin de s'écrouler quand un joueur fait faute sur lui.

Photos et vidéos

Échauffement de Monaco
(FranceSCO)
Échauffement du SCO
(FranceSCO)
Les supporters de Monaco
(FranceSCO)
Entrée des joueurs
(FranceSCO)
Monaco
(FranceSCO)
Angers
(FranceSCO)
Début du match
(FranceSCO)
1-0 Joie
(FranceSCO)
2-1 But
(FranceSCO)
3-3 But
(FranceSCO)
Début de la seconde mi-temps
(FranceSCO)