Site SCO1919
Forum SCO1919

L2 2011/12 (23ème journée)

Amiens 2 - 0 Angers

Feuille de match

13 mars 2012 - Stade de la Licorne - 8818 spectateurs
Arbitre : M. Lavis
Réactions du forum

Amiens Angers

1 Grégory Malicki
2 Yves Deroff
19 Matar Fall
21 Malik Couturier
17 Karim Djellabi
24 Diego Sebastián Gómez
-> David De Freitas 68'
7 Olivier Auriac
29 Vincent Manceau
-> Rayan Frikèche 45'
9 Claudiu Andrei Keserü
27 Férébory Doré
-> Richard Soumah 45'
10 Gaëtan Charbonnier
Stéphane Moulin

Résumé

En s'inclinant chez la lanterne rouge bien partie pour le rester, le SCO a réalisé une très mauvaise affaire dans l'optique du maintien. À peu près tout est allé de travers durant ce match. Après quelques escarmouches de part et d'autre, Malicki est le 1er gardien mis en réel danger en détournant du pied une frappe lointaine de Paul. Quelques minutes plus tard, Amiens obtient un coup franc sur la droite. Djaballah avance le ballon de 5 bons mètres puis l'expédie dans la lucarne de Malicki (28'). Dans les 7 minutes qui suivent, Keserü écope de 2 cartons jaunes, le 2ème pour un pied levé qu'il avait pourtant retiré avant d'arriver au contact. Peu de temps après, Amiens se voit généreusement offrir un penalty pour une faute imaginaire de Charbonnier. Fort heureusement, Malicki stoppe la tentative de Saïfi. Le festival Lavis reprend de plus belle en seconde période. Il met un premier jaune à Soumah, coupable d'avoir été percuté par le gardien amiénois (54'). Puis Soumah est balancé dans la surface par Mienniel sans que ça n'émeuve l'arbitre, l'Angevin commet alors une petite faute sur l'ex-Angevin qui en rajoute des tonnes. Et hop ! Carton rouge (64') ! À 9 contre 11, le SCO réagit pourtant bien. Gomez expédie même un coup franc sur la barre puis, suite à un une-deux, Charbonnier se présente devant Ruffier mais perd son duel. Un coup franc de la droite de De Freitas est repris de la tête par Frikèche, au-dessus. Finalement, contre le cours du jeu, Amiens se met à l'abri grâce à un joli but de Bazile (86'). Les Picards se créent ensuite une dernière occasion. Malgré la victoire, les sifflets du public sont à la hauteur des applaudissements...