Site SCO1919
Forum SCO1919

L2 2011/12 (7ème journée)

Angers 0 - 0 Amiens

Feuille de match

16 septembre 2011 - Stade Jean-Bouin - 5048 spectateurs
Arbitre : M. Julien
Réactions du forum

Angers Amiens

Grégory Malicki 1
Yves Deroff 2
Jérémy Hénin 4
Malik Couturier 21
Stevie Riga 3
Charles Diers 20
Olivier Auriac 7
Maxime Rousseau
-> Vincent Manceau 70'
22
Diego Sebastián Gómez
-> Nabil Ouarguini 82'
24
Gaëtan Charbonnier 10
Férébory Doré
-> Claudiu Andrei Keserü 57'
27
Stéphane Moulin Entr.

Résumé

Une semaine après son exploit à Monaco, la meilleure attaque du championnat reçoit la lanterne rouge et pire attaque du championnat. On s'attend donc à une victoire angevine mais seule la pire attaque du championnat a réellement fait honneur à son rang. Après une première mi-temps totalement insipide, le match s'est débridé en seconde période et le SCO s'est enfin procuré un nombre important d'occasions mais il n'a réussi à marquer qu'à une seule reprise, et encore, le but a été injustement refusé. Amiens n'a pas montré grand chose si ce n'est une bonne organisation défensive, autour de son capitaine et ex-Angevin, Mienniel. L'affluence était encore bien faiblarde. Quant à l'arbitrage, il a été correct, à l'exception de ce but refusé à Doré pour un hors jeu imaginaire.
Après une demi-volée non cadrée de Charbonnier (2'), il faut attendre le quart d'heure de jeu pour voir une grosse opportunité angevine. Charbonnier, sur la droite de la surface et dos au but, se retourne et élimine 3 défenseurs d'une roulette. Il entre dans la surface, tente de servir un partenaire mais le ballon lui revient par hasard, il se retrouve alors en bonne position mais dévisse son tir (16'). Amiens réplique immédiatement par Mienniel qui décroise trop légèrement sa tête sur corner (17'). Diers offre ensuite un ballon à... Touzghar qui part au but mais voit son tir contré en corner (24'). Rousseau déborde sur la droite, évite 2 défenseurs, et adresse un magnifique centre pour Diers qui reprend de volée au point de penalty mais manque quelque peu sa frappe (27'). C'est tout pour la 1ère mi-temps.
Le SCO revient sur le terrain avec de bien meilleures intentions. Un coup franc de la droite de Gomez est repris de la tête par Couturier mais Bonnefoi sort une magnifique parade (50'). Quelques secondes plus tard, Charbonnier décale Gomez sur la gauche qui centre pour Charbonnier dont la tête piquée est repoussée par la barre, Doré est le plus prompt pour reprendre le ballon et le mettre dans le but mais l'arbitre assistant s'invente un hors jeu (51'). Après des tirs hors surface non cadrés de Djaballah (54') et Doré (55'), Amiens s'offre sa plus belle occasion : suite à une touche (!), le ballon, dévié, file au second poteau pour Enza Yamissi seul à 6m qui envoie une mine au-dessus (57'). Keserü répond d'une frappe lointaine et puissante mais non cadrée (60'). Charbonnier récupère un ballon dans la surface suite à un long dégagement mais croise trop son tir (65'). Puis l'attaquant angevine lance un missile que Bonnefoi boxe (68'). C'est ensuite Diers qui, à l'angle des 6m, effectue un centre-tir qui ne trouve personne (69'). C'est ensuite Keserü qui croise trop un tir (72') puis Hénin place une tête juste à côté sur un corner en toute fin de match.
Malicki a quasiment été au chômage et n'a pas été très en réussite sur ses dégagements. Deroff, ou l'art de se rattraper par la malice quand on a été passé. Riga a fait son travail défensif mais n'a que peu apporté devant. Couturier a été assez moyen, Hénin a fait son match. Auriac a abattu beaucoup de travail. Rousseau a trop peu touché le ballon, ce qui est dommage car il a montré une belle qualité de passe. Il a été remplacé par Manceau que l'on a peu vu. Diers a été plein de bonne volonté mais franchement peu efficace. Gomez a fait un bon match, il a été remplacé par Ouarguini. Charbonnier a réalisé un festival technique avec toujours autant de combat. Dommage qu'il ait été peu en verve dans le dernier geste. Doré a été décevant, il a été remplacé par Keserü qui a été légèrement mieux mais pas autant qu'espéré.