Site SCO1919
Forum SCO1919

L1 2017/18 (36ème journée)

Metz 1 - 2 Angers

Feuille de match

6 mai 2018 - Stade Saint-Symphorien - 13295 spectateurs
Arbitre : M. Thual
Réactions du forum

Metz Angers
Mollet 20'
Mollet 81'
Pavlovic 92'
Tait 94'

Eiji Kawashima 16 16 Ludovic Butelle
Jonathan Rivierez 28 29 Vincent Manceau
Vahid Selimovic 15 8 Ismaël Traoré
Moussa Niakhaté 21 4 Mateo Pavlovic
Julian Palmieri
-> Dylan Lempereur 85'
20 25 Abdoulaye Bamba
Renaud Cohade 24 6 Prince Oniangue
-> Lassana Coulibaly 76'
Georges Mandjeck
-> Geronimo Poblete 71'
4 18 Baptiste Santamaria
-> Aka Wilfride Kanga 85'
Matthieu Dossevi 17 5 Thomas Mangani
Florent Mollet
-> Dylan Lempereur 94'
19 15 Pierrick Capelle
-> Thomas Touré 76'
Nolan Roux 9 7 Karl Brillant Toko Ekambi
Emmanuel Rivière 29 20 Flavien Tait
Frédéric Hantz Entr. Stéphane Moulin

Résumé

La dalle, la dalle, Angers ils ont la daaaalle ! C'est par un retournement de situation dont il a le secret que le SCO a conquis son maintien. On a pourtant longtemps cru que, comme face à Toulouse ou St-Etienne, ou à Metz la saison dernière, le SCO perdrait ce match en l'ayant nettement dominé en n'ayant concédé quasiment aucune occasion. Mais les Angevins y ont cru jusqu'au bout et ont réussi à égaliser puis prendre l'avantage dans les arrêts de jeu, condamnant par la même occasion son hôte à la Ligue 2. Pour une équipe qui jouait sa survie, Metz n'a bizarrement rien montré, ne serait-ce que dans la hargne. Environ 25 Angevins étaient dans le parcage d'un stade St-Symphorien à moitié rempli. M. Thual a vu sa prestation ternie par un penalty flagrant oublié. Pour le reste, il a fait un bon match.
Alors que Metz abat sa dernière carte pour espérer se maintenir, c'est le SCO qui montre de l'envie et s'installe dans le camp messin d'entrée de jeu. Et au quart d'heure de jeu, il concrétise. Presque. Sur un corner de Tait, Traoré devance Kawashima de la tête, le ballon arrive à Toko Ekambi, qui marque. Mais le but est logiquement refusé pour hors-jeu (15'). Contre toute attente, Metz ouvre le score sur sa première apparition dans la moitié de terrain angevine. Rivière remonte sur 50m sur son côté gauche, suivi mais pas attaqué par Santamaria. Il remet en retrait à Mollet qui, lâché par Mangani, marque en taclant en 2 temps (20'). Le SCO reprend le contrôle du ballon. Bamba s'essaie des 22m, Kawashima se couche bien (26'). Puis Toko Ekambi réalise un festival sur la gauche, entre dans la surface, élimine Mandjeck d'une roulette et se fait sécher par ce dernier. Penalty évident sous les yeux de l'arbitre qui laisse jouer (30') !?! Puis Tait voit sa frappe enroulée déviée au ras du poteau (41').
Le SCO reprend fort avec Tait qui profite d'un ballon aérien d'Oniangué pour se faufiler dans la surface mais, des 8m, il croise trop son tir (47'). Par la suite, le SCO a le ballon mais peu d'occasions, si ce n'est lorsque Toko Ekambi décale Manceau qui, seul sur la droite, envoie une mine au-dessus (69'). C'est finalement dans les arrêts de jeu que tout se décante, avec l'aide des remplaçants. On joue la 92', corner pour Tait. Coulibaly trouve la barre sur sa tête, Pavlovic est le plus prompt pour reprendre de près et marquer. Mais cela ne suffit pas pour être maintenus mathématiquement alors, sur l'engagement messin, ils repartent au pressing. Coulibaly chipe le ballon à Niane, entré en jeu pour l'occasion, alors que les Grenats ne sont pas encore sortis du rond central, un relais avec Oniangué et Tait remonte le ballon, une-deux avec Coulibaly puis Tait sert Touré sur la droite qui remet à Tait pour une volée imparable. 13 secondes après le coup d'envoi (94').
Pour son retour chez son club formateur, Butelle a vécu une après-midi contrastée avec la descente de celui-ci et le maintien de son club actuel. Sportivement parlant, pas grand chose à se mettre sous la dent. Match sérieux de Manceau, dommage qu'il panique toujours autant face au but. Traoré a été solide comme à l'accoutumée. Tout comme Pavlovic qui a de surcroît régulièrement apporté le danger avec son mètre 94 et égalisé... avec le pied. On a beaucoup vu Bamba, le jeu angevin penchant sérieusement à gauche. Mangani et Santamaria, pas exempts de reproches sur le but messin, ont tous les 2 été importants dans le contrôle du match par le SCO. Santamaria a été remplacé en fin de rencontre par Kanga. Oniangué a été un peu plus discret, remplacé par Coulibaly qui s'est à nouveau montré décisif sur les 2 buts, il mériterait d'être revu plus longtemps. Le match a été plus compliqué pour Capelle qui ne s'est guère mis en évidence, remplacé par Touré, passeur décisif. Tait a fait un très bon match et s'est offert le but du maintien. Toko Ekambi a fait de bonnes choses mais a aussi plusieurs fois manqué d'application à l'approche du but messin.