Site SCO1919
Forum SCO1919

L1 2015/16 (17ème journée)

Lyon 0 - 2 Angers

Feuille de match

5 décembre 2015 - Stade de Gerland - 36068 spectateurs
Arbitre : M. Jaffredo

Lyon Angers

Résumé

Quelques jours après avoir tenu en échec le PSG, le SCO enchaînait avec un nouveau gros défi : un déplacement à Lyon, pour la dernière en L1 de Gerland. Les Lyonnais, entre blessés, malades, suspendus et écartés, et une très mauvaise série de résultats, ne se présentaient pas au mieux mais étaient dans l'obligation de réagir. Et les Angevins ont réussi à leur maintenir la tête sous l'eau, et ce malgré le forfait de dernière minute de Manceau et les blessures rapides de Mangani et Camara. Angers a plus que tenu la dragée haute à Lyon en 1ère période. Les 20 premières minutes de la 2ème période ont été nettement à l'avantage des Rhodaniens qui ont laissé passer leur chance avant que le SCO ne parachève sa victoire et laisse les Lyonnais errer sur le terrain comme des âmes en peine. M. Jaffredo n'a pas été bon, il n'a même pas sifflé les graves fautes de Malbranque sur Mangani puis de Bedimo sur Camara qui auraient dû valoir le jaune voire le rouge à leurs auteurs, mais il a par contre donné des jaunes à Saïss et Tolisso pour des quarts de faute. Dernière de Gerland en L1 oblige, l'ambiance était très particulière, et ce en l'absence des supporters adverses toujours interdits de déplacement. Les supporters ont déployé de magnifiques tifos en avant-match, environ 120 glorieux Anciens sont venus sur le terrain se faire acclamer et lancer le fameux Ahou ! de Gerland. Au scandomètre, les 2 stars sont Ju-ni-nho Pernaaaaaam-bu-cano et Siii-dney Govou. Pendant le match, le virage Nord et, dans une moindre mesure, le virage Sud ont chanté tout le long, chambrant toutefois leur équipe en réclamant Juninho sur les coups francs. L'après-match auquel je n'ai pu assister, TGV oblige, permettait aux Anciens de faire un tour d'honneur et la soirée s'est conclue avec un somptueux feu d'artifice.
La 1ère grosse occasion est lyonnaise pour ce qui restera... leur seul tir cadré du match ! Valbuena déborde Andreu sur la droite et centre au 2ème poteau pour Lacazette qui saute au-dessus d'Angoula et place une bonne tête que Butelle repousse difficilement, Mvuemba reprend mais il est contré (5'). Le SCO réagit comme il sait si bien le faire : coup franc de Mangani, Ndoye devance Koné et tête qui fait mouche (17') ! Le SCO joue bien et ne se contente pas de contenir l'OL, même si cela tarde ensuite à se concrétiser. Mais sur un coup franc de la droite de Sunu, Ndoye bat à nouveau Koné mais sa tête n'est pas cadrée de peu (39'). Puis Sunu joue un contre, il oublie Ndoye et joue seul, sa frappe est bonne mais Lopes repousse (40').
Lyon entame nettement mieux la seconde période. Ferri donne en retrait à Valbuena qui, seul, envoie une mine sur la barre (54'). Puis Ketkeophomphone joue avec le feu en donnant un ballon dans sa surface à Traoré qui, sous pression, le perd, mais Lacazette manque de lucidité et ne cadre pas alors qu'il est en position idéale (62'). L'international français pense marquer quelques minutes plus tard mais le but est logiquement refusé pour hors-jeu (69'). Liliputien Valbuena est ensuite légèrement bousculé dans la surface par Géant Ndoye et s'écroule, M. Jaffredo n'accorde pas le penalty (72'). Et c'est sur une action originale que le SCO se met à l'abri : corner de Ketkeophomphone, tête de Ndoye au-dessus de Koné et but (81') ! Le SCO peut alors jouer à la baballe sous les Olé du public et Lopes doit même sauver les siens de l'humiliation dans un duel avec Capelle (94').
Paradoxalement, Butelle n'a que peu été sollicité puisqu'il n'a effectué qu'un seul arrêt, mais un beau ! Pour son retour au pied levé dans les 11, Angoula a été impeccable. Andreu a également fait une bonne prestation. Traoré a été moins serein qu'habituellement à la relance et a été en difficulté suite à une passe malvenue de Ketkeophomphone, mais il n'y a rien à dire sur son travail défensif. Thomas a fait un nouveau gros match. Saïss a parfaitement rempli son rôle. Mangani a été rapidement blessé mais il a quand même eu le temps d'adresser une passe décisive avant de devoir sortir. Auriac l'a remplacé correctement, malgré quelques pertes de balles faciles. Ndoye a plané sur Koné et sur Gerland, le maître des airs et très bon sur terre également. Placé en milieu offensif, Bouka Moutou a fait des misères à Tolisso. À droite, Camara a été très incisif, jusqu'à sa sortie sur blessure. Ketkeophomphone l'a remplacé de bonne manière, malgré une grosse erreur dans sa surface. Sunu a fait une bonne 1ère mi-temps avant de disparaître un peu en 2ème. Capelle l'a bien remplacé en fin de match.