Site SCO1919
Forum SCO1919

L1 2019/20 (8ème journée)

Angers 1 - 1 Amiens

Feuille de match

28 septembre 2019 - Stade Raymond-Kopa - 9331 spectateurs
Arbitre : M. Abed

Angers Amiens
Mendoza 13'
Cissé 35'
Alioui 83'

Ludovic Butelle 16 1 Régis Gurtner
Ibrahim Cissé
-> Angelo Fulgini 60'
3 3 Arturo Calabresi
Ismaël Traoré 8 27 Aurélien Chedjou
Romain Thomas 24 12 Bakaye Dibassy
Rayan Aït Nouri
-> Aka Wilfride Kanga 72'
2 14 Haitam Aleesami
Baptiste Santamaria 18 5 Eddy Gnahoré
-> Bongani Zungu 82'
Sada Thioub 20 10 Gaël Kakuta
Mathias Pereira Lage
-> Rodrigue Casimir Ninga 45'
27 17 Alexis Blin
Thomas Mangani 5 29 Quentin Cornette
-> Chadrac Akolo 65'
Pierrick Capelle 15 11 Juan Ferney Otero
Rachid Alioui 7 20 Steven Mendoza
-> Mathieu Bodmer 79'
Stéphane Moulin Entr. Luka Elsner

Résumé

Le SCO n'a donc pas réussi la passe de 5 victoires consécutives à domicile. Mais il se présentera bien samedi prochain au Parc en dauphin, prêt à ravir la place de leader pour dignement fêter son centenaire. Le SCO, plombé par une ouverture du score rapide des Amiénois, a nettement dominé la rencontre (23 tirs au total), mais il a été trop brouillon pour se dépêtrer d'une équipe bien organisée à défaut d'être châtoyante. Les nombreux corners n'ont encore une fois été que trop rarement dangereux. Moulin, un peu forcé par les événements, a même fini la recontre sans latéraux pour arracher le nul. Le stade ne fait toujours pas le plein, surtout en Jean-Bouin, mais il a cette fois poussé son équipe du début à la fin, et notamment quand elle était dans le dur. Les supporters picards étaient une vingtaine. M. Abed n'a pas fait d'erreur dans ses coups de sifflet. Sa mansuétude envers les actes constants d'anti-jeu des Rouges est néanmoins surprenante.
Le début de rencontre est équilibré mais c'est une grosse boulette qui lance le match. Butelle cherche à relancer court mais donne le ballon à Cornette qui n'en demandait pas et qui centre pour Mendoza, passé dans le dos de Cissé et Traoré pour marquer de près (13'). Il faut quelques minutes aux Angevins pour reprendre leurs esprits et prendre l'ascendant sur les Picards. Gnahoré s'en sort bien sur une main maladroite dans sa surface (26') puis Alioui s'entraîne aux frappes de loin, Gurtner repousse en corner (28'). Puis Thomas reprend de la tête à bout portant un corner de Mangani, Gurtner repousse comme il peut (34').
Le SCO pousse mais, sur un contre, Cornette lance Otero qui s'amuse avec Traoré et se présente à quelques mètres de Butelle mais croise trop son tir (51'). Le SCO répond avec un centre de Cissé qu'Alioui reprend de façon peu académique mais ce n'est pas cadré (59'). Puis le gardien amiénois réalise l'arrêt du match sur une frappe de 13m de Thioub (73'). Puis la foudre s'abat sur Gurtner. Alioui reçoit le ballon dans son camp, le remonte jusqu'à 25m du but et envoie un missile sous la barre (83'). Les Angevins continuent pour chercher la victoire mais la dernière action est pour Amiens : sur un long ballon, Thomas s'emmêle les pinceaux et permet à Otero de frapper, Butelle repousse du pied (91').
Butelle a sauvé le point du nul mais on retiendra surtout qu'il a coûté les 2 points supplémentaires de la victoire. Pour son tout premier match depuis son arrivée il y a plus d'un an, Cissé a été en difficulté et il est sorti à l'heure de jeu car le rouge était proche. Fulgini l'a remplacé de façon très discrète. Traoré et Thomas se sont ratés chacun une fois, mais ont été plutôt bons le reste du match. Aït Nouri a fait un bon match, il devrait essayer plus souvent de percuter dans la défense adverse car il a les qualités pour. Il a été remplacé par Kanga qui n'a touché que très peu de ballons. Santamaria a sonné la révolte après le but encaissé et a fini arrière droit. Thioub a souvent mis le feu dans la défense amiénoise mais il ne conclut que trop rarement bien ses actions. Pereira Lage était dans un jour sans, remplacé à la mi-temps par Ninga qui a été très intéressant. Mangani a fait un match satisfaisant. Capelle a été un peu décevant, il a dû compenser en fin de match arrière droit puis arrière gauche. Enfin, Alioui a été plusieurs fois dangereux et il a libéré le SCO d'une frappe magistrale.

Photos et vidéos

Les supporters amiénois
(FranceSCO)
Entrée des joueurs
(FranceSCO)
Hommage à Jacques Chirac
(FranceSCO)