Site SCO1919
Forum SCO1919

L1 2018/19 (21ème journée)

Angers 1 - 0 Nantes

Feuille de match

20 janvier 2019 - Stade Raymond-Kopa - 12412 spectateurs
Arbitre : M. Millot

Angers Nantes
Ndoye 49'
Girotto 73'
Lima 78'
Pavlovic 82'
Kolo Muani 83'
Fulgini 94'

Ludovic Butelle 16 30 Ciprian Tatarusanu
Abdoulaye Bamba 25 25 Enock Kwateng
Mateo Pavlovic 4 3 Diego Carlos
Romain Thomas 24 4 Nicolas Pallois
Vincent Manceau 29 14 Charles Traoré
-> Anthony Limbombe 84'
Cheikh Tidiane Ndoye 17 19 Abdoulaye Touré
Baptiste Santamaria 18 20 Andrei Girotto
Thomas Mangani
-> Angelo Fulgini 75'
5 28 Valentin Rongier
Jeff Reine-Adélaïde
-> Cristian López Santamaria 55'
22 10 Majeed Waris
Stéphane Bahoken
-> Farid El Melali 68'
19 15 Randal Kolo Muani
-> Gabriel Boschilia 91'
Flavien Tait 20 6 Lucas Lima
Stéphane Moulin Entr. Vahid Halilhodzic

Résumé

ENFIN ! Le signe indien est vaincu ! Le SCO n'avait plus battu Nantes en L1 depuis le 31 mars 1973, quasiment 46 ans ! Et si les Canaris avaient égalisé à la dernière minute à l'aller, les Scoïstes leur ont rendu la pareille en marquant à la 94' ! Pour une fois, la chance a souri, le match valait probablement plutôt un 0-0. Après une 1ère mi-temps équilibrée mais avec des Angevins plus dangereux, la seconde période a été nantaise mais le SCO a su faire le dos rond et piquer au meilleur des moments. Pourtant, jusqu'à l'entrée des 3 remplaçants, que l'animation offensive a été laborieuse ! Côté public, 300 Nantais avaient fait le déplacement en parcage. L'affluence globale était meilleure qu'à l'accoutumée mais elle reste décevante pour un derby et l'ambiance n'a été assurée que par les seuls kops. M. Millot a fait appel 4 fois à la VAR : 3 fois pour ne pas donner penalty au SCO et une fois pour lui refuser un but. Globalement, son match a été moyen et il aurait certainement pu donner quelques jaunes très rapidement aux Nantais.
Le SCO entame bien la rencontre, met de l'intensité et occupe le terrain nantais. Sur une longue ouverture de Pavlovic, Tait élimine Diego Carlos et oblige Tatarusanu à dévier sa frappe en corner (14'). Puis Santamaria adresse un ballon au 2ème poteau, Tait le redresse de la tête pour Bahoken qui marque, but refusé pour un hors-jeu de ce dernier de quelques centimètres (26'). Les Canaris se reprennent alors mais ne parviennent pas à inquiéter Butelle.
Dès le début de la 2ème période, les Jaunes s'installent dans le camp angevin. Waris se joue de Manceau sur la droite et sert Touré seul au point de penalty mais la frappe de ce dernier est trop écrasée et Butelle se couche facilement (50'). Dans la foulée, Nantes se procure sa meilleure occasion. Sur un long centre de la gauche de Traoré, Butelle se jette pour contrer la reprise de Kolo Muani, le ballon revient à Waris mais le gardien angevin dévie du pied sa frappe sur le poteau (53'). Moulin fait alors entrer du sang neuf petit à petit et le SCO sort la tête de l'eau. Lopez adresse une merveille de passe dans la profondeur pour El Melali, Traoré stoppe l'action d'un superbe tacle. M. Millot siffle à tort penalty et annule sa décision avec l'aide de la VAR et... donne une balle à terre aux Nantais au lieu d'un corner (78') !? Et il faut attendre plus de 3 minutes d'arrêts de jeu pour obtenir le graal. Cela part d'un ballon récupéré par Manceau près de son poteau de corner, le ballon est remonté par plusieurs joueurs puis El Melali accélère au milieu de terrain et sert Fulgini sur la gauche. L'Angevin entre dans la surface, pique au centre en éliminant Diego Carlos et fusille Tatarusanu (94').
Butelle a été très bon et fait les quelques arrêts qu'il fallait. Bamba a eu du déchet, il peut mieux faire. Pavlovic a dominé les attaquants nantais, bien secondé par Thomas. A gauche, Manceau a été assez propre. Ndoye a été précieux sur les coups de pied arrêtés défensifs, un peu moins au coeur du jeu. Santamaria a encore réalisé un très gros match. Mangani a été plutôt moyen, remplacé par Fulgini qui a délivré le stade. Reine-Adélaïde a été transparent, remplacé par Lopez qui a montré son envie et a été intéressant. Tait a fait un bon début de match, avant de multiplier les mauvais choix. Bahoken n'a jamais été correctement trouvé, mauvais appels ou mauvaise vision de ses partenaires ? El Melali l'a remplacé et a marqué des points, avec notamment une passe décisive.