Site et Forum SCO1919

Adversaires

Strasbourg

http://www.rcstrasbourgalsace.fr

Lieu J V N D BP BC Diff.
Domicile 0 0 0 0 0 0 0
Extérieur 0 0 0 0 0 0 0
Total 0 0 0 0 0 0 0

Actuellement, seuls les matches de la saison 2017/18 sont pris en compte.

Historique

Ils ont connu les 2 clubs Jean-Marie Aubry, Robert Bahl, Jérémy Blayac, Maryan Borkowski, Randolfo Santiago Cisneros, Yves Deroff, Jean-Pierre Dogliani, Manuel Estebàn, Eugène Fragassi, Baptiste Guillaume, Emmanuel Hutteau, Pascal Janin, Billy Ketkeophomphone, Jacques Lemée, Roger Magnin, Julien Martinelli, Pablo Martinez, Charles Mathé, Didier Monczuk, Issiaka Ouattara, Jacques Pauvert, Jérémy Perbet, Walter Presch, Stéphane Roda, Yvan Roy, Philippe Schuth, Stéphane Soppo-Din, Bruno Steck, Jean Tison
Stellan-Gösta Nilsson (seniors)
Club formateur pour Jean-Marie Aubry, Julien Martinelli, Philippe Schuth, Stéphane Soppo-Din
Historique Si le Racing Club de Strasbourg est assurément un des grands clubs français, il ne le doit pas tant à son palmarès, relativement modeste (1 titre de champion, 4 autres podiums en tout et pour tout, 3 coupes de France, 2 coupes de la Ligue), qu’à son rayonnement régional et à la passion qu’il suscite : l’Alsace est amoureuse du Racing (« amour vache », parfois). Son histoire commence dans l’Empire allemand ; la guerre de 1914 l’empêche d’accéder au meilleur niveau. Après guerre, il est généralement devancé en championnat d’Alsace par l’A.S. strasbourgeoise et par le F.C. mulhousien. En 1933, il se lance dans le professionnalisme ; il n’est pas le premier club alsacien à le faire, Mulhouse l’ayant précédé d'un an, mais ce passage va lui permettre de devenir définitivement le meilleur club de la capitale alsacienne. En fin de saison il monte en D1 et un an après le voilà vice-champion de France ! Il devient alors un pilier de la D1, ne manquant que cinq saisons entre 1935 et 1985 (hors période de guerre) ! Son fait de gloire, plus que les coupes de France de 1951 et 1966 (Renée Hauss gagne les deux malgré quinze ans d’intervalle), est bien sûr le légendaire titre de champion de France en 1979 sous la direction de Gilbert Gress. Le Racing n’a plus retrouvé ce lustre, vivant même deux périodes creuses dans les années 1980 puis surtout vers 2010 (relégation en 5ème division).
Notons que Strasbourg a longtemps possédé un exceptionnel vivier de clubs amateurs dont l’A.S. strasbourgeoise (2ème en CFA en 1962 derrière la réserve de Sochaux puis 3ème de D3 en 1972 derrière les réserves de Nancy et Metz), les Pierrots (champions de France amateurs en 1969 et 1970) le F.C. Strasbourg (4ème de D3 en 1974), et l’A.S. Vauban (champion de France de D3 en 1981 et 1982, 3ème en 1980 et 1984 derrière des réserves de clubs professionnels, encore 2ème en D3 derrière la réserve du R.C. Paris en 1986 – le club refuse à chaque occasion la montée en D2).